Technique #14

Feuille d’acanthe, la leçon de M.Page #5 : courbes et volumes, ou, là où commence la 3D.

Grâce à M.Page, nous sommes (un peu) moins désemparés devant les circonvolutions des feuilles d’acanthe. La restauration d’éléments lacunaires sera plus facile: il devient plus aisé de baser nos suppositions sur un fondement géométrique pour étayer nos croquis et d’y ajouter l’influence stylistique de l’auteur.

Ce qui est vrai pour le dessin l’est aussi pour les représentations 3D. Pour s’amuser un peu, que pourrait-il se passer si nous utilisions la gravure suivante comme référence ?

Gravure n°7, “The acanthus leaf”, C. Uhde in The Workshop , 1871, Vol. 4, No. 6 (1871), pp. 81-87

Pour la petite histoire, le texte de l’article ne mentionne pas l’auteur de ces croquis ni l’origine géographique des modèles utilisés. La place des gravures précédentes et suivantes dans le texte pourrait faire supposer qu’il s’agit de relevés de différentes feuilles d’acanthes vues sur des palais vénitiens et datées entre le XIème et le XIVème siècle. Si vous en savez plus: n’hésitez pas à vous manifester !

L’auteur de l’article, Constantin Uhde (1836-1905) alors professeur d’architecture classique au Collegium Carolinum ( Université technique de Brunswick) a séjourné plusieurs fois en Italie entre 1865 et 1901. Les croquis initiaux sont peut-être de sa main.

En gardant à l’esprit ce que nous avons appris de M.Page, l’interprétation de ces images pourrait, par exemple, donner le résultat suivant.

Note:


Mes agneaux, je sais que certains d’entre vous voudraient pourvoir jouer avec les fichiers .obj des feuilles d’acanthe. Malheureusement, elles ne sont pas encore prêtes à faire le grand saut ! Elles doivent être encore améliorées pour que vous puissiez les utiliser facilement. C’est un travail en cours; nous commençons à peine à travailler sur le sujet passionnant de la 3D. L’objectif du studio est de pouvoir partager des modèles avec vous le plus vite possible. Je vous tiens informés !