Science #11

“Traditionnelles”, puisqu’on vous le dit ! (3D)

Maintenant que nous en savons plus sur l’origine des mystérieuses poignées “traditionnelles”, je vais vous raconter un petit secret.

Après que nous ayons pu travailler sur les poignées, elles sont reparties de là où elles venaient. Il ne nous reste que leur souvenir ainsi que les photographies que nous en avons prises.

Vous avez sans doute une relation saine et cordiale avec votre appareil photo et c’est tant mieux.

Ce n’est pas mon cas.

Certains ont même pu considérer que j’avais un problème. Je ne peux pas m’empêcher de prendre une quantité invraisemblable de clichés et de refuser de faire le tri parce que “ça peut toujours servir”(!). Mon quotidien ne m’aide pas vraiment à reguler cette tendance: la photographie est un appui considérable pour les travaux de conservation et de restauration.

Démontage d’un mécanisme ? Pitié, dis moi que tu as pris des clichés régulièrement que l’on puisse le remonter !
Je ne me souviens plus comment sont supposés tombés les drapés sur le mannequin !?! Regardes les photos!
Quelqu’un sait pourquoi cette fibule est verte ? Regardes les photos du site de prélévement, il y avait de la mousse, non ?

Vous voyez l’idée générale.

Lorsque j’ai décidé de tenter d’obtenir une version 3D de ces poignées, j’avais un important corpus d’images sur lesquelles m’appuyer. Une rapide recherche sur les méthodes de création m’a orienté plutôt vers le modelage que la photogrammétrie pour laquelle, admirez l’ironie, je n’avais pas assez de clichés.
Vous voyez bien qu’il faut que je prenne encore plus de photos !

Comme toutes les premières fois, il a fallu de nombreux essais pour arriver à un résultat probant. J’ai testé plusieurs méthodes, tout “hard-surface” ou tout sculpté. Il me semble que pour ce projet précis, les meilleurs résultats sont donnés par un mélange “hard-surface” et treillis de déformation (“lattice“) ainsi que de très nombreuses heures d’essais et d’erreurs ! Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage… Bref, Blender et moi nous sommes beaucoup amusés.

Voici les résultats de l’une de nos premières plongées dans l’univers de la 3D.

Une fois que le modèle est construit, tout est possible!
Changer la couleur ? Pas de problème !

Fonte de fer sans altération ? Cuivre doré ? Cuivre altéré ?

Changer de matériau ? C’est comme si c’était fait !

Biscuit ? Porcelaine ? Argile blanche avant cuisson ?

Vous voulez essayer aussi ? Voici le modèle librement téléchargeable sur Sketchfab .

Vous avez besoin de poignées pour un projet personnel ? Vous trouverez le fichier .stl pour imprimer ce modèle ici.

Amusez-vous bien et n’oubliez pas de partager vos résultats avec nous !

PS: Vous aussi vous trouvez que de face, la poignée ressemble à une tête de singe ? Suzanne est partout…